jeudi 17 juillet 2008

UN PEU DE LENTEUR

par Timothée de Fombelle L'été durait une vie entière. Je me souviens que lorsque je quittais la ville pour partir en grandes vacances, je laissais derrière moi toute notion du temps. L'année d'école s'était refermée. L'été devenait une sorte d'archipel sans début et sans fin. Je ne planifiais rien. Il suffisait de s'écrouler le soir avec le soleil, et de repartir le matin, à l'aventure. Aujourd'hui, je trouve de plus en plus difficile de s'arrêter.Sans être bien vieux, je me dis parfois que ce doit être l'âge... Avec les... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

lundi 7 juillet 2008

LES DEUX PINSONS

A de grandes distances, deux pinsons se répondaient régulièrement. Le plus éloigné reprenait en sourdine le couplet que l'autre lançait à plein gosier. D'arbre en arbre celui-ci se rapprocha de nous. Je le vis et mon oeil rencontra le sien, tout petit et tout rond. Comme je ne bougeais pas, il resta. Mais que pouvaient être ces coups sourds et répétés? Les piverts aiguisaient leur bec contre les troncs. Henri Bordeaux ( La maison) Né à Thonon-les-Bains, le 25 janvier 1870. Fils d’avocat, Henry Bordeaux... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 3 mai 2008

MAI

J'AIME LE MOIS DE MAI Mai     Le mai le joli mai en barque sur le Rhin    Des dames regardaient du haut de la montagne    Vous êtes si jolies mais la barque s'éloigne    Qui donc a fait pleurer les saules riverains     Or des vergers fleuris se figeaient en arrière    Les pétales tombés des cerisiers de mai    Sont les ongles de celle que j'ai tant aimée    Les pétales flétris sont comme ses paupières     Sur le chemin du bord du... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 23 avril 2008

JEUX D'ENFANT

D'une coque de noix,j'ai fait un abri sûr Pour un beau scarabée étincelant d'azur. Il couche sur la laine et je te le destine. Ce matin j'ai trouvé parmi l'algue marine Une vaste coquille aux brillantes couleurs: Nous l'emplirons de terre; il y viendra des fleurs. Je veux, pour te montrer une flotte nombreuse, Lancer sur notre étang des écorces d'yeuses. Le chien de la maison est si doux! Chaque soir, Mollement, sur son dos, je veux te faire asseoir Et, marchant devant toi jusques... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mardi 11 mars 2008

PETIT POEME

                                                                LE SILENCE DES HEURES                                                     ... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 7 février 2008

RAVISSEMENT

Ce que j'ai aimé le plus au monde, je crois que c'était la vie. La mienne d'abord, bien sûr: je n'étais pas un saint. A la différence de l'Ecclésiaste et de tant de poètes et de philosophes positivement consternés d'être sortis du néant pour être jetés parmi nous, je me réjouissais d'être là. " Je m'éveille le matin, écrit Montesquieu, avec une joie secrète, je vois la lumière avec une espèce de ravissement. Tout le reste du jour, je suis content ". Moi aussi, j'étais content. J'aimais beaucoup les... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

samedi 26 janvier 2008

PYRENEES

Quelle est , dans ces grands rocs, cette large ouverture Où mille combattants pourraient passer de front ? C'est le neveu de Charlemagne, C'est le hardi Roland monté sur son coursier, Qui d'un grand coup d'épée a fendu la montagne; C'est là qu'en revenant d'Espagne Succomba le grand chevalier, On dit qu'au sein des nuits, le fantôme héroïque, Sur un noir palefroi dont il presse le flanc, Se montre à Roncevaux où vit sa gloire antique, Et que les vieux échos d'une roche magique Y murmurent... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
samedi 12 janvier 2008

UN PETIT TEXTE

DE CHARLES PEGUY La charité n’aime que ce qui est, Et elle, elle voit ce qui sera. La foi voit ce qui est dans le temps et l’éternité. L’espérance voit ce qui sera dans le temps et l’éternité. Pour ainsi dire dans le futur de l’éternité même BONNE JOURNEE La foi que j’aime le mieux, dit Dieu, c’est l’espérance. La foi, ça ne m’étonne pas, ça n’est pas étonnant. J’éclate tellement dans ma création. Mais l’espérance, dit Dieu, voilà ce qui m’étonne. Ça c’est étonnant, que... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:16 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mardi 4 décembre 2007

QUI ?

QUI A LA CLE DE CES MOMENTS QUI TE REVIENNENT ? QUI PEUT TE SAUVER ? QUI TIENT LES FILS QUI TE RETIENNENT ? C'EST TOI,TOI, TOI TOI , SINON PERSONNE. QUI SAIT TON POUVOIR, TON DESESPOIR ? QUI SAIT TA VIE MIEUX QUE PERSONNE ? QUI SAIT TON HISTOIRE ? QUI PEUT SAVOIR POURQUOI TA MAGIE T'ABANDONNE ? C' EST TOI, TOI, TOI, TOI , SINON PERSONNE. DEMAIN TOUT PEUT ARRIVER. QUI A LA CLE DE TES PASSIONS QUI SE DECHAÎNENT ? QUI PEUT TE SAUVER DE TES DEMONS ET DE TOI -MÊME ? C'EST TOI, TOI, TOI,... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 30 novembre 2007

POUR VARIER

Aujourd'hui, je pensais à ma grand-mère et j'ai trouvé un poème de Rimbaud en fouillant dans ma bibliothèque LE BUFFET C'est un large buffet sculpté ; le chêne sombre,Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ;Le buffet est ouvert, et verse dans son ombreComme un flot de vin vieux, des parfums engageants ; Tout plein, c'est un fouillis de vieilles vieilleries,De linges odorants et jaunes, de chiffonsDe femmes ou d'enfants, de dentelles flétries,De fichus de grand'mère où sont peints des... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]