jeudi 15 juillet 2010

LE POISSON

Un poème de Madeleine Le FlochUn poisson connaissait par coeur les noms de tous les autres poissons.Il connaissait les algues, les courants, les sédiments, les coquillages.C'était un érudit.Il exigeait d'ailleurs qu'on l'appelât "Maître" !Il savait tout de la mer mais il ignorait tout de l'homme.Et un jour il se laissa prendre au bout  d'un tout petit hameçon.
Posté par amicalesaintjo à 01:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 9 juillet 2010

LA SUITE...

Comme promis voici la suite du texte écrit par Damien KHERESwww.damienkheres.comIl émanait de lui une sorte de bien-être contagieux Une certaine joie de vivre qui faisait qu'en sa proximité je me sentais souvent mieux Dans le cirque de mon esprit, je le voyais comme un clown auteur d'un spectacle permanent Il me faisait bien rire même si ses blagues manquaient parfois de renouvellement Tous les instants passés à ses côtés étaient de vrais moments de bonheur Il était animé d'une constante jovialité, je crois même que le ne l'ai... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 01:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 8 juillet 2010

UN JOLI TEXTE

ODE  à MON GRAND-PEREEXTRAIT du recueil " MOTS D'ESPRITS" de Damien KHERES J'ai retrouvé il y a quelques temps, un texte sur papy, que petit j'avais faitLe sujet de la rédaction avait été de dépeindre une personne que j'admiraisAujourd'hui si le contexte n'est plus du tout le mêmeLe sentiment d'admiration en reste le principal thème. Mon grand-pére était un artiste sachant tout faire de ses mainsUn joyeux fantaisiste au talent peu communLe bricolage pour lui était un don qu'il exerçait avec passionDommage que je n'en... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 01:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 21 juin 2010

IL VA VENIR

Il se fait attendre, le fond de l'air est frais et la pluie de la saint Médard n'en finit pas de tomber !Mais quand il sera là ... Quand à peine un nuage, Flocon de laine, nage Dans les champs du ciel bleu, Et que la moisson mûre, Sans vagues ni murmure, Dort sous le ciel en feu ; Quand les couleuvres souples Se promènent par couples Dans les fossés taris ; Quand les grenouilles vertes, Par les roseaux couvertes, Troublent l’air de leurs cris ; Aux fentes des murailles Quand luisent les écailles Et les yeux du... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 01:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 16 juin 2010

UN POEME

LE PETIT CHAT( Edmond Rostand) Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates.Il les ferme à demi  parfois, et reniflantSe renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,Avec des airs de tigre étendu sur le flanc. Mais le voilà qui sort de cette nonchalance:Brusquement il devient joueur et folichon.Alors, pour l'intriguer un peu, je lui balance,Au bout d'une ficelle invisible, un bouchon. Il fuit en galopant et la mine effrayée...Puis revient au bouchon, le regarde, et d'abordTient suspendue en l'air sa patte repliée,Puis... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 01:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 20 mai 2010

LE TRAVAIL

Ô vieil ouvrier,O grand homme simple, comme tu étais riche et enviable, toi qui n'aspirais qu'à une chose:Bien faire ce que tu faisais.( G. DUHAMEL )
Posté par amicalesaintjo à 01:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

jeudi 6 mai 2010

UN POEME

de Francis Jammes L'enfant lit l'almanach près de son panier d'oeufsEt, en dehors des saints et du temps qu'il fera,Elle peut contempler les beaux signes des cieux:Chèvre, taureau, bélier, poisson et caetera. Aussi peut-elle croire, petite paysanne,Qu'au-dessus d'elle, dans les constellations,Il y a des marchés pareils avec des ânes,Des taureaux, des béliers des chèvres, des poissons. C'est le marché du ciel sans doute qu'elle litEt, quand la page tourne au signe des balancesElle se dit qu'au ciel comme à l'épicerieOn pèse le... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 01:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 22 avril 2010

LE MARCHE

Un poème d'Albert SAMAIN Sur la petite place, au lever de l'aurore,Le maché rit joyeux, bruyant, multicolore,Pêle-mêle étalant sur ses tréteaux boiteuxSes fromages, ses fruits, son miel, ses paniers d'oeufsEt, sur la dalle où coule une eau toujours nouvelle,Ses poissons d'argent clair, qu'une âpre odeur révèle . Mylène, sa petite Alidé par la main,Dans la foule se fraie avec peine un chemin,S'attarde à chaque étal, va, vient, revient, s'arrête,Aux appels trop pressants parfois tourne la tête,Soupèse quelque fruit, marchande les... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 14 avril 2010

LA MAIN

La plus belle main du monde,Ce n'est pas celle aux ongles de corail,Ni celle au doigt portant le diamant du rajah,Ce n'est pas celle que rien ne fripe,Ni l'oisive qu'un sang impérialTransforme en rose naine de Golconde. Non: car servante de la détresse humaineEt jour après jour uséePar lourd travail ou patiente peine,Elleest toute parée d'un réseau bleu de veines,De ravines profondesEt de rides entrecroisées,La plus belle main du monde. Tristan KLINGSOR à l'état-civil Léon Leclère (* Lachapelle-aux-Pots, Oise, 8 août ... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 01:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 13 avril 2010

ANNE ma soeur ANNE

ne vois-tu rien venir ? ( d'après Bruno Frappat )Non, Anne doit être myope. Elle ne voit pas grand chose. Pourtant, elle veut y croire. Elle répète que les lendemains seront meilleurs. Et que cette fameuse " reprise" ( c'est-à-dire à l'état d'avant) va se produire. Alors, on pourra recommencer. Reprendre ses petites habitudes, ses manies, l'exercice sans mauvaise conscience de ses égoïsmes, et jusqu'à ses erreurs... Parfois l'on se dit que la soeur Anne a bien raison de ne  rien voir  venir. Si c'est pour... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 01:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]