EUGENIE de MONTIJO

 

Elle est née de l'autre côté des Pyrénées, sous le nom d'Eugenie de Montijo y Teba. Enfant, elle séjourne dans un port de pêcheurs à la baleine, du nom de Biarritz, sur la côte basque. Un endroit de rêve à ses yeux. " Un lieu admirable, approuve à la même époque Victor Hugo. Je n'ai qu'une peur, c'est qu'il devienne à la mode " Peur justifiée...

VILLA BELTZA

 

Eugénie, mariée en 1853 à l'empereur Napoléon III, va communiquer l'amour de Biarritz à son époux, à la cour, à Paris tout entier. Et le palais de plage qu'on y bâtit bientôt pour elle, sur un plan en E, comme Eugénie, deviendra le modèle de ces villégiatures dont se hérissent alors les côtes d'une Europe en proie à la folie des bains de mer.

LE PALAIS

 

Eugénie n'est pas la première à faire trempette: la reine Victoria, en Angleterre, en France, la duchesse de Berry l'ont précédée dans les vagues.

Mais par la régularité des séjours impériaux, par le brio des réceptions données à la villa et par l'allégresse des randonnées lancées dans les environs, l'impératrice saura saura imprimer sa marque sur la région. A jamais.

EUGENIE et BIARRITZ

 

Et qu'importe si la mer, fort agitée, se montre souvent dangereuse du côté de Miramar !

On dit que " le chancelier de fer" Bismarck, manqua de s'y noyer en 1862.

La face du monde en eût été changée...

LE CAROSSE