lundi 24 octobre 2011

PEINTRE DES BOIS

  Sur la verdure d'été, l'automne étendait ses badigeons de rouille. Dès les premières nuits froides, les quenouilles des peupliers de la lisière s'étaient dorées .Puis, les merisiers, les hêtres et les érables s'étaient allumés comme des torches .Peu à peu, l'incendie gagnait tous les arbres, à l'exception des résineux. Les acacias et les tilleuls devenaient d'un blond pâle; les chênes secouaient dans le vent aigre de rudes tignasses rousses. Ernest PEROCHON BONNE SEMAINE
Posté par amicalesaintjo à 01:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]