jeudi 17 juillet 2008

UN PEU DE LENTEUR

par Timothée de Fombelle L'été durait une vie entière. Je me souviens que lorsque je quittais la ville pour partir en grandes vacances, je laissais derrière moi toute notion du temps. L'année d'école s'était refermée. L'été devenait une sorte d'archipel sans début et sans fin. Je ne planifiais rien. Il suffisait de s'écrouler le soir avec le soleil, et de repartir le matin, à l'aventure. Aujourd'hui, je trouve de plus en plus difficile de s'arrêter.Sans être bien vieux, je me dis parfois que ce doit être l'âge... Avec les... [Lire la suite]
Posté par amicalesaintjo à 00:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]