Autrefois on disait: aumône, charité...aujourd'hui on entend , dons, solidarité!

Je ne vous parlerai pas de l'Abbé Pierre, d'autres le feront mieux que moi.Mais j'ai envie de vous adresser ces quelques lignes qui ne sont pas de moi.

Je passais dans une rue; un mendiant m'arrêta.Il me tendait sa main rouge, enflée, sale. Je n'avais rien sur moi; tout confus, ne sachant que faire, je serrai fortement cette main sale et tremblante.

_" Ne m'en veux pas, frère, je n'ai rien sur moi."

Le mendiant, lui aussi, pressa mes doigts refroidis.

_ " Eh! bien, frère, dit-il, merci pour cela; c'est aussi une aumône. "

                                                     Tourguenef

Un pauvre homme passait dans le givre et le vent.

Je cognai sur ma vitre : il s'arrêta devant...

Je lui criai : " Venez vous réchauffer un peu.

Comment vous nommez-vous?" Il me dit : "Je me nomme

Le pauvre. " Je lui pris la main: Entrez, brave homme. "

Et je lui fis donner une jatte de lait.

Le vieillard grelottait de froid; il me parlait,

Et je lui répondais, pensif et sans l'entendre.

" Vos habits sont mouillés, dis-je, il faut les étendre

Devant la cheminée. " Il s'approcha du feu.

Son manteau tout rongé de vers, et jadis bleu,

Etalé largement sur la chaude fournaise,

Piqué de mille trous par la lueur des braises,

Couvrait l'âtre, et semblait un ciel noir étoilé...

                                   Victor Hugo

IL_FAUT_CONSTRUIRE_des_MAISONSfeu004